Jeudi, journée riche en émotions au lycée

Ce matin, les élèves italiens ont organisé une visite de leur établissement.

Vue du hall d’entrée.
Le bureau de la Proviseure.
Une salle informatique pour les enseignants.

Nous avons pu découvrir l’exposition sur la non-discrimination dans laquelle il y avait l’oeuvre collaborative des élèves.

Puis, rendez-vous dans l’amphithéâtre du lycée pour un spectacle. En raison de difficultés liées à la pandémie et à l’organisation d’un concours dans le lycée, les élèves italiens du projet Erasmus n’ont pas pu présenter leur spectacle à l’ensemble du lycée. Mais les différentes délégations du projet Erasmus (française, espagnole et grecque) ont pu apprécier le travail des élèves.

Il y a eu ensuite l’intervention de l’association “Donna” qui travaille pour lutter contre les discriminations faites aux femmes et de l’auteur Soumalia Diawara. Il nous a présenté son dernier livre Le cicatrici del Porto Sicuro.

Moment chargé d’émotions : le témoignage de l’auteur sur son histoire et les conditions dramatiques de son arrivée en Italie.

Il y a eu ensuite la présentation du magazine en ligne faite par les élèves italiens autour de la discrimination

Puis la remise des attestations de la participation au projet Eramus “Arts engagés”.

Les collègues espagnols avec deux collègues italiennes.
Les collègues grecques ont elles aussi reçu leurs attestations.
La remise des attestations à Mmes Pastor et Boutet.
Une partie des enseignantes italiennes impliquées dans le projet.

La matinée s’est terminée par une petite fête improvisée. Tout l’esprit d’Erasmus !

Madame Pastor apprend à danser le Madison.
Petite danse bretonne.
Le sirtaki grec.

Vendredi, découverte de la ville de Benevento

La ville de Benevento, à environ une demi-heure de Montesarchio, est chargée d’Histoire. Nous avons pu voir des traces du passé antique, avec notamment la visite du musée archéologique qui témoigne du passage d’Egyptiens dans la région.

En descendant, on remonte le temps jusqu’à l’époque romaine !
Tiens, un drapeau européen à l’époque romaine !
Oeuvre d’art engagée contre les discriminations. Chaque couleur symbolise un groupe victime de discrimination (homosexuel, communistes…). Le socle représente l’étoile de David en mémoire de la Shoah.

Nous avons ensuite déambulé un peu dans les rues où différentes époques et influences sont visibles. Notre guide était une collègue de Montesarchio qui connaît très bien la ville et son histoire.

Le plus ancien arc de triomphe d’Italie, l’Arc de Trajan.
Un campanile. En Italie, ils sont souvent détachés du reste de l’Eglise pour éviter qui s’effondre dessus en cas de tremblement de terre.
Une belle visite qui s’achève sur une photo de groupe.

Mercredi, activités au lycée

Mercredi, les élèves ont participé à la réalisation d’une œuvre collaborative en lien avec la non-discrimination. Elle sera affichée pour l’exposition en fin de semaine.

Matériel mis à la disposition des élèves pour la réalisation de l’oeuvre collaborative.
Le support de la future oeuvre : un grand drap blanc

Les élèves ont commencé par réfléchir en petits groupes à leur contribution.

Et c’est parti pour la création :

Pour voir l’oeuvre finale, il faudra attendre la fin de la semaine…

Mardi, c’est Napoli

Mardi, découverte de Naples mais avant cela, un incontournable gastronomique : la sfogliatella.

Nous avons vu l’emblème de Naples : Le cheval de Toledo

Nous avons ensuite vu l’entrée du métro de Naples.

Nous sommes ensuite partis à la découverte du quartier dei Spagnoli qui avait mauvaise réputation mais qui a su se réinventer grâce au Street Art.

Un comédien italien : Bud Spencer…
et une icône italienne : Sophia Loren.
Le Charlie Chaplin italien : Toto.
Un escalier du temps du fascisme. Il ne fallait pas être large pour pouvoir s’échapper !
Une tradition : un nœud est affiché au-dessus de la porte pour annoncer une naissance.
Une belle rencontre : une collègue originaire de Suisse et un Napolitain qui a toujours vécu dans le quartier dei Spagnoli. “Savez-vous pourquoi il fait toujours beau sur Naples ? Parce que je chante quand je fais le café !”

Nous sommes ensuite passés par la galerie Umberto. Magnifique !

Place du palais royal.

Puis direction le Palais royal.

Pause déjeuner : pizza margerita :

Ensuite direction la mer :

La journée s’est terminée sur une danse improvisée :

Lundi : accueil au lycée de Montesarchio et visite de la ville

Aujourd’hui, les élèves ont découvert les extérieurs du lycée Enrico Fermi.

Chez nous, il y a des chats dans les établissements scolaires. Ici, ce sont des chiens.

En raison de la pandémie, nous avons été accueillis à la bibliothèque de la ville. Après un discours de bienvenue de la directrice du lycée et différents diaporamas, nous avons assisté à un récital de musique engagée pour montrer l’importance de l’art dans les prises de position.

Les élèves ont ensuite découvert une institution nationale : Le café serré, très serré.

Très petite tasse, mais fort en goût.

Nous sommes ensuite partis faire la visite de la ville de Montesarchio et de deux de ses églises.

Entrée de la plus ancienne église de Montesarchio.
Bâtiment typique de l’époque fasciste.
Petite ruelle typique.

Mobilité en Italie

Un mois après la Grèce, nous nous retrouvons en Italie . Dernière ligne droite.

Départ pour Montesarchio :

Arrivée à Montesachio. Les élèves retrouvent leurs correspondants :

Mobilité en Grèce du 4 au 9 avril, entre découverte et partage

Visite du Parthénon : la mobilité débute :

Lundi 4 avril, visite d’Athènes, aux couleurs de l’Europe.

Écriture de paroles pour la chanson “Welcom en Grèce” :

Ateliers créatifs sur le thème de la tolérance :

Atelier musical : répétions de la chanson “Toi plus Moi ” de Grégoire :

Accueil en musique :

Activités Land Art :


Découverte de l’amphithéâtre de Dodonis :

Visite du musée d’art contemporain de Theodoros Papagiannis , artiste engagé :

Visite de Loaninna :

Parcours musical dans la ville d’Arta :

Les élèves ont fait des dessins en lien avec la solidarité et la Tolérance :


Visite très intéressante du musée archéologique d’Arta :

Préparation de l’exposition :


Inauguration de l’exposition sur la Tolérance, concert , danses traditionnelles :

Départ d’Arta. Prochaines retrouvailles à Montesarchio au mois de mai

Une mobilité réelle, enfin !

Bonne nouvelle, les mobilités reprennent. Les délégations françaises, italiennes, polonaises et espagnoles attendent avec impatience samedi le départ pour Athènes. Dimanche, ils retrouveront leurs correspondants à Arta. Après deux ans d’attente, ils vont enfin pouvoir se rencontrer, travailler ensemble et partager de bons moments. Tous l’esprit Erasmus+. Les enseignants sont aussi impatients !